Forum RPG basé sur l'aventure, l'archéologie façon Tomb Raider
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Coleen A. Ryan - Cap ou pas cap ?

Coleen A. Ryan

National Treasures Corporation

avatar
Date d'inscription : 24/06/2017
Messages : 125
Credits : google
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 11:38

Coleen Amanda Ryan

feat Emma Watson


PASSEPORT

SURNOM : Leen
ÂGE : 23 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 4 juillet 1991 à Londres
NATIONALITÉ : Britannique
ORIGINE : Britannique également depuis quelques générations

LIEU DE RÉSIDENCE : Dans son appartement Londonien, chez sa mère dans sa villa près d’Oxford. De temps à autres chez son père quand celui-ci est de passage à Londres.


SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
ORIENTATION SEXUELLE  : Se cherche encore

SIGNE DISTINCTIF : Gauchère
Tatouage d’une salamandre sur la cheville gauche pour cacher une cicatrice, souvenir d’une chute en moto.




AVENTURIER OU RAT DE BIBLIOTHÈQUE ?

NAISSANCE D'UNE PASSION : Elle s’en souvient comme si c’était hier. Une excursion dans le désert palestinien, une chute qui aurait pu lui coûter la vie et la découverte. SA découverte !
Ce n’était qu’une simple drachme, à moitié effacée, polie par le temps, mais pour Coleen se fut le début d’une révélation.
D’où venait cette pièce ?
Depuis combien de temps était-elle ici ?
À qui appartenait-elle ?
Autant de question qui traversa l’esprit de la gamine qui dévora alors autant de livre possible et inimaginable afin de trouver des réponses.
C’était décidé, quand elle serait grande, elle serait découvreur de trésor ! Ou presque.

ÉTUDES/MÉTIER : Une licence d’histoire, et un master en archéologie. Des facilités dans les langues étrangères qu’elle parle depuis sa tendre enfance
SPÉCIALITÉ : L’Antiquité

EMPLOYEUR : National Treasures Corporation
GROUPE : National Treasures Corporation



HG WELLS OU CHRISTOPHE COLOMB ?

TON SAC A DOS : Jamais sans son sac à dos ! Ce sac, c’est sa vie, elle l’emmène partout, absolument partout ! Mais quant à savoir ce qu’il y a dedans…
Deux ou trois choses, des bricoles. Le nécessaire bien entendu, mais aussi et surtout beaucoup de bric-à-brac.
-Son appareil photo
-Son téléphone portable
-Ses papiers
-Son indispensable carnet de croquis
- un stylo mâchouillé
- son agenda, sans qui elle serait perdue
-un briquet (même si elle ne fume pas)
-Et tant d’autres choses encore jamais vraiment utiles, mais toujours indispensables.

LA MACHINE A REMONTER LE TEMPS : Sans aucune hésitation, l’Antiquité !
De la mythologie Grecque à Rome, de Persée à César, de l’Acropole au Colisée, c’est une véritable passion qui l’anime pour cette période. Si bien, qu’elle aurait donné n’importe quoi pour vivre ces moments-là et défier elle aussi les dieux et les hommes

MON PÈRE CE HÉROS : Un héros ? Si seulement elle n’en avait qu’un.
Mais ils sont des dizaines ! Des centaines même !
Tous ceux ayant peuplé les légendes de la mythologie grecque, des héros sans peur ayant affronté la colère des dieux juste pour sauver leur promise ou leur peuple. Bien sûr, même si leurs histoires la fascinent, elle ne peut s’identifier réellement à eux.
Alors si vraiment elle devait s’identifier à quelqu’un, ce serait sans aucun doute à ces hommes et ces femmes ayant marqué la Seconde guerre mondiale. Ceux ayant bravé la mort pour sauver des vies, mais aussi et surtout ceux qui se sont battus pour sauver des œuvres d’art, témoin du passé de l’humanité.

CONVICTION/CROYANCES : Être une femme ne doit pas être un handicap ! Pour Coleen, la femme a sa place dans ce monde, et pas seulement reléguée dans sa cuisine ou à s’occuper des gosses. Féministe ? P’tet bien oui ! Mais elle vous prouvera toujours qu’elle peut faire comme les hommes.
Élevée dans la foi chrétienne, elle croit en l’existence divine et s’intéresse beaucoup aux autres croyances.
Un chouilla superstitieuse sur les bords, n’allez pas lui parler de légende ou de malédiction, elle serait capable d’y croire dur comme fer !


PARTICULARITÉ : Tête brûlée ou casse-cou, Coleen vous dirait qu’elle aime jouer avec le feu. Adepte des sports extrême, elle saute sans hésiter en parachute ou dévale un versant en snowboard sans crainte, mais ce qu’elle préfère, c’est la vitesse, surtout au guidon de sa moto.

La seule chose qui pourrait réellement lui faire peur… Les araignées.
C’est physique, ça ne passe pas qu’elles soient grosses ou petites, elle crie, elle hurle et tape dessus écrabouillant la malheureuse.



DANS LES MANUELS D'HISTOIRE

Mon histoire ne commence pas dans un livre d’histoire et ne ressemble pas à un conte de fées comme ceux qu'on lit aux enfants. Mon histoire ressemble à des millions d’histoires de gens ordinaires, vivant dans ce monde.
Je suis née un matin de juillet à Londres, rien d’extraordinaire, si ce n’est que j’aurai pu naitre en Nouvelle Zélande ou quelque part près de la jungle amazonienne. Mon père, Andrew Ryan, diplomate de son état, venait justement de rentrer en Angleterre à la demande de ma mère, Elizabeth Avery qui refusait purement et simplement de mettre au monde leur fils parmi les sauvages. Pas de chance, c’est une petite fille qui poussa son premier cri dans un monde civilisé, mais tout aussi sauvage.

Les premières années de ma vie se déroulèrent sans histoire, un orteil en Angleterre, le reste du pied aux quatre coins du monde. Des Etats-Unis à l’Australie, en passant par la Grèce, l’Afrique du Sud ou le Brésil, c’est ballotée de pays en pays, suivant mes parents à chacune des mutations de mon père que je grandis. Mais loin de perturber la « fragile petite fille » que ma mère s’évertuait de me qualifier chaque fois que mon père lui annonçait un départ, je me sentais dans mon élément, ouvrant grand mes prunelles pour découvrir le monde qui m’entourait et je voyais dans chacun de ces déménagements une nouvelle aventure à vivre, tout autant de rencontres et de choses à apprendre.

Surprotégée par ma mère, un peu trop gâtée par mon père, je dois bien avouer que j’étais une enfant on ne peut plus heureuse dans ce cocon familial un peu particulier. Enfant espiègle, casse-cou, un peu capricieuse sur les bords, je débordais d’une certaine joie de vivre, propre à l’innocence des enfants vivant dans une bulle d’amour et de confort.

Mais cette petite vie idyllique prit subitement fin lorsque mes parents divorcèrent après près de 15 ans de vie commune.
J’en garde un souvenir indélébile, un peu comme on marque un taureau au fer rouge, c’est là, ancré dans mon esprit me faisant culpabiliser chaque fois que les images se mettent à danser devant mes yeux. Nous étions en « vacances » visitant quelques vieilles pierres dans le désert palestinien, tout se passait bien, même si j’avais senti quelques tensions entre mes parents. Mon père avait annoncé quelques jours plus tôt un nouveau départ dans ce pays même que nous visitions, mais je n’avais pas prit garde à cela, il n’était pas rare de les voir se disputer de temps à autres.
Fatiguée et écrasée par la chaleur, j’avais alors délaissé le groupe et notre guide pour trouver un petit coin d’ombre et me reposer quelques instants, c’est alors qu’eu lieu « l’accident ». Sans que l’on sache pourquoi, le sol se déroba sous mes pieds, et je me retrouvais dégringolant une pente escarpée, m'écorchant les mains, les genoux, les coudes en tentant de me retenir, avant de finir ma course au fin fond du ravin. J’évitais de justesse un éboulement de gros rocher qui s’étaient détachés dans ma chute. En y pensant, j’aurais pu y rester ! Mais c’était plutôt amusant.
Amusant pour moi… Mais pas pour ma mère qui hurla et hurla encore même lorsque l’on me remonta hors de mon trou couverte de sang.
Peut-être que si je ne m’étais pas éloignée du groupe ce jour-là, rien ne serait arrivé. Peut-être que mes parents ne se seraient pas disputés. Peut-être aussi que tout ceci serait arrivé quoi qu’il se soit passé. Il me fallait l’accepter.
Accepter oui, mais sans le leur faire payer un p’tit peu aussi !


Ma mère quitta donc mon père et décida de rentrer à Londres, avec moi, bien entendu. Adieu ma petite vie de rêve, adieu contrées inconnues, adieu vertes prairies et montagnes enneigées, adieu soleil radieux et forêts verdoyantes, bonjour Londres, son brouillard et sa pluie 9 mois sur 12.
J’exagère surement, mais pour la préadolescente de treize ans que j’étais ce fut à peu près comme ça que je le ressentis. Ma mère reprit son ancien travail, professeur au sein de l’University College de Londres, tandis que j’intégrais les bancs d’une de ces écoles privées de Londres.

Des années qui suivirent, je devins une adolescente taciturne, provocatrice et rebelle à toute forme d’autorité (surtout celle de ma mère), mais paradoxalement, je restais plutôt bonne élève. Les professeurs ne trouvaient généralement rien à redire à mon travail, surtout lorsque la matière me passionnait. Par contre, mon comportement… Je crois que j’ai autant fréquenté le bureau de la direction que les salles de classes.
Et malgré toutes les remontrances, menaces ou punitions, personne ne parvint à me faire entendre raison. Mon père que je voyais de temps à autre lors de ses brefs passages en Angleterre était bien plus occupé à satisfaire mes moindres désirs plutôt que de faire preuve d’un minimum d’autorité à mon encontre et ma mère… ma mère… Je crois qu’elle  a tout simplement abandonné la partie et de toute façon, je refusais purement et simplement de lui parler.

Je ne suis pas très fière de cette partie de ma vie, mais je ne peux l’ignorer, elle m’a tout de même permis de grandir et m’aida à forger mon caractère. Et finalement, comme beaucoup de monde,  je terminais mes études secondaires, ni brillamment, ni médiocrement, mais juste ce qu’il faut pour entrer à l’université.

Après une année d’étude de médecine pour faire plaisir à papa, je claquais la porte de chez ma mère pour rejoindre mon petit appartement londonien (payé par papa, il va de soi) et m’orientais enfin dans ce que j’avais toujours voulu faire.
Des études d’histoire.

La drachme trouvée lors de cette excursion, quelques années plus tôt, ne m’avait jamais quitté. Je la portais constamment, montée sur un cordon de cuir, autour de mon cou. Je n’étais qu’une enfant à cette époque, encore insouciante, mais je savais déjà ce que je voulais faire.
Aller aux quatre coins du monde pour chercher et protéger ces trésors encore enfouis sous nos pieds, les faires parler, et raconter au monde entier notre histoire et ses merveilles. J’étais persuadé que chaque légende, chaque histoire que l’on racontait, notamment celle concernant l’antiquité et la mythologie avait leur part de vérité.
C’était là un rêve sans doute impossible à réaliser, mais je voulais tenter le coup et essayer.

Tout juste diplômée, je rejoignis un groupe de jeunes archéologues sur un site de fouilles en Italie. Une place de rêve qui tourna bien vite au cauchemar quand l’une de nos découvertes, une dague en or sertie d’un rubis et quelques diamants ayant appartenue à un Empereur Romain fut dérobée sur notre site même de recherches. La rumeur courrait que notre mécène l’avait fait voler pour sa collection personnelle.
Une telle pièce…
Quel gâchis !

De retour à Londres, en colère contre cette société de business où seul l’argent dirigeait le monde, au détriment de ses trésors, de son passé, au détriment même des civilisations, j’étais bien décidée à tout abandonner, et sans l’intervention de mon professeur, Mr Rowlings, j’aurais surement claqué la porte et fait la pire bêtise de ma vie.
Moi ? Impulsive ? Si peu….
Je n’eus pas besoin de lui expliquer longtemps la situation et ce qu’il s’était passé. Il me comprit de suite, comme chaque fois qu’un problème surgissait dans ma vie d’étudiante. Depuis la fin du secondaire, il était le seul « adulte » dont j’acceptais les conseils, le seul aussi à qui je pouvais me confier en me sentant écoutée.

Ses paroles me rassurèrent, et lorsqu’il me parla du National Treasures Corporation, un élan d’espoir me gagna. Je n’étais pas seule à penser que certain trésor ne pouvait pas être laissé à la portée de n’importe qui et que l’argent ne donnait pas le droit de faire n’importe quoi non plus.
Je décidais alors de leur proposer mes services, mes connaissances et mes compétences pour les aider dans leur activité.



Y'A QUELQU'UN DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

Pseudo/Prénom : Alex ✘ Pays : France ✘ Disponibilités : 5/7, moins pendant les vacances ✘ Scénario ou inventé : inventé  ✘ Crédits : Google ✘ Comment as-tu découvert le forum ? : Je l'ai vu se construire et naitre  love  ✘ Commentaires : Sybil !! Il déchire ce forum !!!  excited

Fiche by devnerdgirl

Savannah Croft

National Treasures Corporation

avatar
Date d'inscription : 17/06/2017
Messages : 178
Credits : Tumblr
♦ Mon Job : Diplômée de paléographie, épigraphie et codicologie de l'Université de Londres.
Membre du Conseil de la fondation "National Treasure Corporation"
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 11:49
Et bien qui vois-je arriver précipitamment ? welcome

Je savais que tu ne résisterais pas aux sirènes de la chasse aux trésors ! Prépare-toi à en baver yes

Je te laisse continuer ta fiche tranquillement et si tu as un souci, n'hésite pas à toquer à ma porte !

Encore une fois, sois la bienvenue parmi nous

Coleen A. Ryan

National Treasures Corporation

avatar
Date d'inscription : 24/06/2017
Messages : 125
Credits : google
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 12:31
merciiiiiiii pour l’accueil !

Tu me connais, j'ai pas pu résister cache-cache

J'ai hâteeeeee de commencer ! Mais avant... geek
Je fini vite Wink love


Carter Leonard

Citadin

avatar
Date d'inscription : 21/06/2017
Messages : 25
Credits : tumblr
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 9:51
Oh jolie Coleen, sois la bienvenue parmi nous.
Si tu as besoin d'aide pour ta fiche, n'hésite surtout pas à nous contacter.

En attendant de pouvoir te croiser en RP, courage geek

Coleen A. Ryan

National Treasures Corporation

avatar
Date d'inscription : 24/06/2017
Messages : 125
Credits : google
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 10:40
Merciiiiiii !!

J'ai presque fini ma fiche, encore quelques petites lignes (mais va falloir que je m’arrête sinon je vais pondre un roman geek ) et j'aurais fini !

J'ai hâte de vous rejoindre !

yes

Gardien du Temps

MAITRE DES LIEUX

avatar
Date d'inscription : 11/03/2017
Messages : 79
Credits : @Sybile
♦ Mon Job : Vous mettre la pression et veiller à ce que tout se passe bien !
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 17:38

CONGRATULATIONS

TU ES VALIDEE


QUE L'AVENTURE COMMENCE POUR TOI !


Toutes nos félicitations à toi, chère aventurière, qui vient de franchir la première difficulté, la bien nommée fiche ! Tu es donc validée mais attention aux petites fautes que j'ai vu ici et là dans ton histoire. Si elles ne dérangent pas non plus outre mesure, c'est quand même dommage de voir fleurir ce genre de petites choses surtout que je suis certain que c'est de l'inattention. Cependant, malgré ceci, nous te souhaitons la bienvenue parmi les téméraires membres de ce forum.
Prends le temps de savourer cette victoire car bientôt, les embûches seront semées sur ton parcours et tu devras faire preuve de tout ton imagination pour t'en sortir mais chut... il y a encore des secrets qui ne sont pas dévoilés par ici...

En attendant, nous te proposons d'ouvrir un sujet de liens ainsi que ta fiche de RPs par ici. N'oublie pas de compléter ton profil si ce n'est pas déjà fait.

Tu as envie de RP ? Bien évidemment quelle question sinon tu ne serais pas là !  Donc tu peux soit te rendre sur la fiche de tes futurs compagnons soit faire appel à la main innocente qui est la mienne afin de te concocter un sujet délirant dont il te faudra sortir victorieux ! C'est par ici que ça se passe ainsi que les différentes demandes qui peuvent sortir de ta p'tite tête.

N'oublie pas de voter le plus possible afin d'attirer des regards dans notre direction et si l'envie t'en prend, tu peux toujours aller taper la discut' avec les membres du forum. Certes nous ne sommes pas encore nombreux mais ça viendra !

Pour finir, nous espérons que tu t'amuseras bien sur Tomb Raider Infinity.


Fiche by devnerdgirl

Coleen A. Ryan

National Treasures Corporation

avatar
Date d'inscription : 24/06/2017
Messages : 125
Credits : google
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 17:58
Ohhh Yeahhhhh luv1 luv1
Merciiiii

Désolée pour les petites fautes, je suis fachée avec elles. Mais promis je ferais doublement attention !

Merci merci merci rainbow

Contenu sponsorisé

Coleen A. Ryan - Cap ou pas cap ?

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: